01 48 10 32 70 14-16, rue Scandicci, 93500 Pantin

Le dispositif de « Garantie Jeunes » concerne les 18-25 ans en situation de précarité, sans emploi et sans formation. Il a été institué à titre expérimental  par le gouvernement en Seine-Saint-Denis. Ce dispositif propose que les Missions Locales réalisent un accompagnement renforcé vers l’emploi qui commence par une phase de formation collective intensive de plusieurs semaines. Les jeunes perçoivent avec une allocation d’un montant équivalent au revenu de solidarité active (RSA) pendant la durée du programme.

Le Club FACE Seine-Saint-Denis propose à ces jeunes un parcours d’actions de rencontres avec les entreprises. Certaines actions sont collectives et destinées à tous et d’autres sont individuelles et doivent être proposées aux jeunes en fonction de leur avancée.

Toutes ces actions associent un collaborateur d’une entreprise membre du Club FACE Seine-Saint-Denis et se déroulent dans les locaux des entreprises partenaires. Elles permettent donc aux jeunes d’être en immersion dans le monde de l’entreprise, d’en découvrir les codes et le fonctionnement et de se projeter dans l’emploi.

Pour eux, ces rencontres ont fait la différence:

  • Yassine C a pour passion le dessin. Il souhaitait devenir architecte, pensant que ce métier s’accorderait avec son loisir. Un entretien-conseil avec une architecte lui a permis d’apprendre que l’architecture englobait plus de domaines et de techniques, qui ne l’intéressaient pas (comme les mathématiques, physiques, informatiques). A la fin de l’entretien, il savait qu’il ne s’engagerait pas dans une formation d’architecte, mais qu’il lui fallait plutôt privilégier une formation artistique qui serait plus fidèle à ses aspirations.
  • Maria C n’était pas vraiment fixée sur son projet, mais elle gardait cependant l’envie de devenir aide-soignante. N’ayant aucune expérience dans ce domaine, une immersion d’entretien-conseil lui a été prescrite afin de confronter ses attentes avec la réalité au cours d’une rencontre avec une infirmière. Suite à cette rencontre, la jeune était intéressée pour en apprendre plus sur le métier, et l’infirmière a accepté de l’accueillir en immersion de deux semaines. Pendant ce temps prolongé, elle a observé les différents aspects du métier. Cela lui a finalement assuré que ce métier lui plaisait et elle s’inscrit aujourd’hui dans la formation d’aide-soignante sans hésitation.
  • Issa H souhaitait trouver un emploi dans le BTP, avec une reconnaissance de travailleur handicapé. Après une immersion de quinze jours dans le service exploitation d’une entreprise de transport, dans lequel il s’est épanoui, l’entreprise lui a proposé un contrat de chauffeur à durée indéterminée qu’il a accepté.
  • Kevin N voulait créer sa marque de vêtement. Après un entretien conseil avec un responsable commercial, il a réalisé qu’il lui faudrait d’abord avoir de l’expérience dans la vente et dans la relation client, afin de savoir ce qu’il pourrait apporter en plus avec sa propre marque. Cette rencontre lui a fait comprendre que son projet était faisable, mais non pas dans l’immédiat, et qu’il y avait plusieurs étapes dans la réalisation de son projet.